Histoire de l'harmonica

L’harmonica est un instrument à vent, qui a, d’une certaine manière, traversé les âges, et connu de nombreuses modifications, avant de devenir l’instrument que nous connaissons aujourd’hui.

La toute première forme d’harmonica qui a existée, connue sous le nom de sheng, a été inventée en Chine, 3000 ans avant Jésus-Christ.

Puis, faisons un grand bond en avant : en 1821, l’allemand Friedrich L.Buschmann cherchait un moyen plus simple d’accorder les pianos. Eurêka, il s’inspira du petit instrument, le modernisa et le baptisa « Aura ».

C’est en 1826 que le diatonique fait son apparition. Un luthier invente alors les notes aspirées. Il nomme son instrument « mund harmonika » ce qui signifie « orgue à bouche ». A cette époque, l’harmonica n’était pas vu comme un instrument de musique, bien loin de là, mais comme un bijou. Les femmes portaient des parures de diamants autour du cou, les hommes portaient leurs harmonicas à la main.

Enfin en 1827 l’horloger Matthias HOHNER très inspiré par ce bijou musical, décida de le perfectionner. Néanmoins les harmonicas de l’époque manquaient notoirement d’esthétisme, comparés à ceux que nous utilisons à présent. Il faudra attendre 1857 que la société HOHNER se construise, et que le développement des instruments s’exporte aux Etats-Unis pour enfin découvrir l’instrument que nous connaissons tous aujourd’hui.

De nos jours, l’harmonica s’affiche comme l’instrument du voyageur. Même si la plupart des gens ont déjà vu au moins un harmonica dans leur vie, l’instrument garde un aspect jouet aux yeux du grand public car la connaissance à leur propos reste faible. Pourtant c’est l’instrument le plus vendu au monde et le plus accessible dans son apprentissage.

Les harmonicistes possèdent souvent plusieurs harmonicas. Chaque harmonica est accordé en une tonalité donnée, c’est pour cela qu’il est nécessaire d’avoir plusieurs instruments pour pouvoir s’ouvrir à plus de répertoire. De plus de nombreux accordages spéciaux sont possibles afin d’offrir toujours plus de possibilités aux musiciens.

L’harmonica, à l’origine, s’inspire beaucoup de la culture musicale américaine (folk, blues country, jazz, et bien d’autres). Cependant, en adéquation avec la modernisation de l’instrument, le registre musical s’actualise et se rajeunit pour le plus grand plaisir des harmonicistes qui s’ouvrent ainsi à plus d’opportunités et à un plus large public.