Jamy Lasell - USA

Jamy Lasell est né en 1951 et a grandi dans le Nord-Est des Etats-Unis. Il a commencé à jouer de l’harmonica sur un coup de tête de sa mère, accompagné d’un petit dessous de table pour lui et son frère ! A l’époque, elle leur joua un morceau et leur lança un défi : de jouer le même morceau, le premier ayant réussi à le faire recevrait ainsi un dollar ! Elle prétendit que le frère de Jamy le battrait pour obtenir ce dollar, pourtant, c’est Jamy qui devint le grand amateur d’harmonica qu’il est aujourd’hui ! Il fût formé au blues, et découvrit Little Richard à l’âge de 12 ans, puis suivirent les Rolling Stones. Ce n’est que tardivement à l’adolescence, qu’il se trouva enfin dans le Piedmont Style.

Puis entre ses 20 ans et ses 30 ans, il vécut dans une forêt du Maine, sans électricité et avec un gros manque de musique ! Enfin, il rencontra un groupe de musiciens et ils commencèrent une aventure qui tourna en une belle collaboration de 40 années de musique live, que l’on retrouve sur l’album Meet the Hay Pond Rounders* sur lequel il participa à l’enregistrement d’une chanson (faute de plus, vivant loin dans le New Jersey). A cette époque, il laisse un peu tomber l’harmonica, trop onéreux pour lui à cette période, et se contente d’instruments chinés ci et là pour se produire avec son groupe. Faire partie de ce groupe fût un parfait exercice pour lui, pour apprendre à jouer et à chanter en harmonie, ce qui lui servit bien lorsqu’à l’âge de 60 ans, il pénétra dans un club local, pour écouter des joueurs d’harmonicas, et à cet instant, il se dit que lui aussi, il pouvait le faire. Ainsi, il reprit du service avec l’harmonica. Etant devenu un peu plus riche que précédemment, il investit dans le bon équipement. Quand des hommes de son âge se décide généralement à acheter une voiture de sport, lui, cultivant le souvenir de sa jeunesse, acheta des harmonicas. Il essaya toutes les marques qu’il pût découvrir, se retrouvant ainsi avec un assortiment très hétéroclite d’harmonicas, de micros et d’amplis.

 Mais quand un ami de son petit club d’harmonicistes lui montra le site internet de Yonberg, il se décida à en essayer un, et le reste n’est que suite logique : il avait trouvé SON instrument.

Son double set d’harmonicas est toujours prêt pour une sortie nocturne, avec la première gamme et ses renforts au rendez-vous. Mais rien n’est encore terminé, direction le studio d’enregistrement cette année ! Alors n’oubliez pas son nom !

*disponible sur rockweedmusic.com, Facebook, CD Baby et Amazon.

Contact : 

Contact :